IMPACT DE L ANXIETE

 

ETES-VOUS ANXIEUX?

 

 

L’anxiété est une conséquence du stress, un trouble émotionnel, qui se manifeste par un sentiment d’insécurité:

 

Vous êtes timide et vous craignez d’être jugé ?

Alors en société, l’anxiété  vous poussera à manger pour vous donner une contenance.

 

Vous souffrez d’angoisse de séparation?

L’anxiété apparaîtra en toutes occasions, dés qu’un parent, un amis, ou mieux l’être aimé, seront absents:

Elle conduira à grignoter, parce que l’aliment vient représenter symboliquement ce que l’on a besoin.

Tandis que la peur est une réaction face à un danger présent, physique, affectif ou moral, l’anxiété est une anticipation à un danger réel ou imaginaire.

Elle modifie le mode de pensée et fait surestimer la gravité des dangers, comme leur probabilité.

 

D’OÙ VIENT MON ANXIÉTÉ :

  • Chacun en fonction de son environnement doit affronter des menaces plus ou moins importantes, avec une peur de la vie ou de l’avenir:
  • Il y a la précarité de l’emploi, les lendemains qui déchantent, on s’inquiète de tout en imaginant le pire!
  • Parfois, l’origine remonte souvent à l’enfance, a des situations conflictuelles comme le chômage, les échecs répétés et surtout les situations nouvelles que l’on a pas l’habitude de faire.

C’est un sentiment de peur ou d’inquiétude qui provoque des effets physiques sur le corps, des troubles de la concentration, ou un sentiment de menace.

Le principal facteur de l’anxiété c’est la peur de l’inconnu!!

 

QUI ÉTAIT ANXIEUX AUTOUR DE VOUS?

Celui qui a peur en vous était peut-être quelqu’un de votre famille dont vous êtes le porte parole, ou bien celui quand vous étiez enfant:

L’anxiété est souvent le paravent d’un conflit plus ancien qui se traduit par une peur irraisonnée d’un malheur totalement imaginaire, et contre lequel il est difficile de lutter, parce que ceux qui en sont la proie, semblent inaccessibles aux arguments de bon sens.

Souvent il y a des traces de traumatismes liés à l’enfance, plus particulièrement liées à l’angoisse de séparation. ce qui pourrait expliquer une grande vulnérabilité émotionnelle.

Cette angoisse est liée a la  sensation de manque, manque de l’autre, peur de manquer, manque de repères ou manque de figures rassurantes sur qui s’appuyer.

 

Vous avez besoin de tout planifier, il n’y a pas de place pour l’imprévu? 

C’est juste un besoin de se rassurer.

Planifier c’est ne pas subir la pression du jour. (je prévois, donc j’évite le désordre),

je suis  plus serin dans ma tête, parce que je peux maîtriser, et cela me provoque un sentiment de sécurité.

 

Phobie sociale:

L’anxiété peut pousser à une timidité maladive, associée à la crainte d’être jugé, poussé au repli ou a l’isolement.

 

Besoin de contrôle:

se manifeste par un surinvestissement au travail et a un besoin de perfection pour satisfaire l’entourage et donc, continuer à être aimé.

 

Peur d’être seule?

Acceptez-en l’idée, imaginez votre emploi du temps, vos loisirs, vos nouvelles priorités.La vie peut toujours avoir un sens.

L’anxiété peut également altérer la vie de couple:

il vous aime, mais vous continuez à être anxieuse (qu’est-ce qu’il me trouve etc…)

n’est-ce pas la peur de l’engagement qui vous fait peur?

 

Pour faire face:

Il faut utiliser le raisonnement et chassez comme absurde, le caractère de gravité extrême et de certitude, que vous accolez aux conséquences possibles de tout ce que vous faites.

Mettez à distances vos pensées négatives.

Demandez-vous qui êtes-vous, et quel est le sens de votre vie?

 

Pour la combattre:

L’anxiété est la crainte d’un danger réel, ou imaginaire qui vous menace…..

Considérez ce danger mentalement, comme une hypothèse: Le pire n’est jamais très sur!!

 

Lui faire face sans agir:

Laissez vivre votre anxiété en vous contentant de la ressentir sans essayer de lutter pour la contenir.

Ne chassez pas vos idées anxieuses car plus on s’oppose à elles, plus elles ressortent renforcées.

Essayez de vivre dans l’instant présent, et non dans un futur proche, (toujours inconnu et donc angoissant)!

 

Découvrir les racines:

Quand cette anxiété a débutée?

Qu’elles étaient les événements qui vous angoissaient quand vous étiez enfant?

Qui vous rassurait et de qu’elle manière?

Enfin si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à me contacter:

psyonline31@gmail.com

Cet article vous a plu, vous a aider, partagez-le.

 

 

Facebooktwitterby feather