NOURRITURE, EVEIL DES SENS?

photo pour blog LA NOURRITURE SOLLICITE TOUS NOS SENS :

L’odeur ou la vue de la nourriture que l’on aime nous fait saliver, car nous avons en mémoire le plaisir que cela nous a procuré.

Qui n’a pas été sensible aux odeurs du pain chaud dans une boulangerie ?

C’est normal, notre rapport à la nourriture vient de notre histoire personnelle et familiale. Elle peut provoquer le désir de manger, même si nous n’en avons pas besoin.

La nourriture peut combler alors l’ennui ou un vide affectif, elle devient alors un aliment « doudou », une manière de combler un manque.

 

REPÉRER CE QUI NOUS POUSSE A MANGER, C’EST ACCEPTER SES ÉMOTIONS :

 

C’’est comprendre que vous n’ouvrez pas le placard que pour manger, mais aussi celui ou se cache votre passé !

Libérez donc vos émotions, il ne faut pas les garder, car nous mangeons pour les cacher.

QUEL EST MON RAPPORT A LA NOURRITURE ?

Nous n’adoptons pas tous le même comportement face à la nourriture.

Certains vont stocker la nourriture de façon exagérée, peut-être par peur d’en manquer, comme un besoin de se remplir, pour combler un manque.

D’autres refusent la nourriture, obsédés par leur ligne et vont jusqu’à ressentir du dégoût.

De toute façon, sans calories ni nutriments fournis par les aliments, nous ne pouvons pas fonctionner ni physiquement, ni intellectuellement.

La nourriture est aussi intimement liée à nos souvenirs, à nos émotions.

Elle nous procure une sensation de chaleur, d’amour et de protection.

Elle comble alors un vide affectif, elle peut également nous rassurer, étouffer nos colères, calmer notre stress et nos angoisses.

 

CUISINONS COMME NOUS AIMONS :

Je m’interroge sur mes goûts et mes recettes préférées, ainsi que mon corps, pour savoir ce qu’il souhaite.

Je ne dois jamais perdre de vue que la notion de plaisir est importante et doit guider mes choix.

La nourriture ne doit pas être un problème mais une source de plaisir, tout en remplissant sa fonction vitale.
Quand on porte un aliment à la bouche, on avale en même temps de la nourriture, des symboles, des souvenirs, des lambeaux de sa propre histoire.
Aussi, quand on trouve un soulagement dans la nourriture, il faut se poser la question pourquoi?
apprendre à connaitre ses émotions, faire la paix avec son image et ses désirs cachés? je peux vous aider!

Contactez-moi.

 

Facebooktwitterby feather