POURQUOI ON GROSSIT?

motivation  POURQUOI ON GROSSIT?

 Etre fier de soi, consiste à savoir que l’on a des qualités et à les utiliser pour avancer dans la vie!

Le problème c’est que nous attendons trop souvent d’être en tout point parfait pour être fier de nous. Vous avez essayé tous les régimes, rien ne marche!

Alors c’est que vous avez une image de vous même, déplorable. Vous vous sentez laide, mauvaise mère, mauvaise épouse. Votre mal-être si vous ne vous occupez pas de vous va se répercuter sur votre famille!

Il vous faut un peu plus d’estime de soi et travailler sur l’acceptation de vos émotions. Croyez en vous!  vous avez des ressources pour affronter les situations.

c’est juste que nous avons toujours de bonnes raisons pour manquer d’énergie et de motivation.

Comprendre ses émotions oui! mais si vous faites un peu de sport pour vous aider ce sera encore mieux!

DEMANDES-VOUS POURQUOI VOUS MANGEZ ET QUAND ?

On ne se voit pas grossir parce-que c’est progressif, notre cerveau s’y habitue et notre entourage normalement bienveillant, n’y prête pas attention.

  • Je mange  pour remplir un vide affectif? je suis la mode, je change de mec, je suis dans le mouvement donc je ne vois pas changer!

– Pour trouver une identité?

    (Grossir  fournit une bonne raison d’avoir une mauvaise image de soi)!

– Pour vous protéger?

    (Grossir est une façon de lutter contre l’agressivité des autres et contre sa propre agressivité).

– Pour étouffer une plainte?

(Manger éteint la plainte,mais l’alimente aussi).

– Pour éviter une rencontre amoureuse?

    Grossir pour ne pas plaire! pour éviter une rencontre et fuir la sexualité?

– Pour ne plus réaliser ses rêves?

Prendre du poids nous sert alors a ne pas réussir.

Faites-vous partie de ces personnes toujours à trois kilos du bonheur?

Si j’identifie mes émotions, je réduis mes pulsions alimentaires, alors j’apprends à noter les événements qui ont précédé mon envie de manger sans raison apparente, en y associant le type d’émotion éprouvée qui provoque cette pulsion de manger.

Ex:  La colère est une émotion qui se traduit par de l’insatisfaction.

La tristesse nous informe de l’importance d’un besoin affectif.

La honte est une réaction d’humiliation devant le jugement de l’autre. Elle permet de constater que nous n’assumons pas ce qui nous fait honte!

la culpabilité est l’expérience que je vis quand je pose délibérément un geste qui est en désaccord avec mes valeurs.

Si j’arrive à identifier mon émotion au moment ou j’ai envie de manger, il se peut que je puisse éviter d’ouvrir mon frigo.

ORDONNANCE POUR LÂCHER-PRISE:

Prenez  les choses comme elles viennent,

Plutôt que de se crisper pour être prêt à bondir en réaction à ce qui survient, essayez d’accepter les événements.

En adoptant un esprit positif et pratique, vous resterez calme et parviendrez à régler le problème posément sans créer des tensions inutiles.

Vive dans le présent! quand on traîne une valise de malheurs et d’angoisses on ne peut pas y arriver. il faut se faire aider, consultez les autres articles du blog.

PRENDRE LE TEMPS DE RÉFLÉCHIR:

Il faut consacrer du temps à la réflexion, s’interroger sur ce qui nous bloque. Une brimade, un événement qui touche l’amour propre vient motiver une prise de conscience.

Il ne faut  pas vouloir toujours changer les autres. apprenez à relativiser! demandez-vous à quoi tenez-vous vraiment dans la vie?

Pour être bien avec soi,trouvez un endroit où vous êtes seul, imaginez un lieu où vous aimeriez vous rendre, (mer, montagne), un endroit ou vous vous sentez bien.

Cet endroit sera le lieu où vous vous rendrez à chaque fois que vous éprouverez le besoin de vous ressourcer.

SI JE MANGE POUR TROMPER L ENNUI:

Repérez les zones rouges, c’est à dire les heures critiques ou vous avez plus faim que d’autres.

Souvent ces grignotages sont là pour vous satisfaire émotionnellement et vous le savez!

Un petit conseil: a la fin du travail essayez de ne pas rentrer chez vous de suite, privilégiez les actions ou l’on rencontre du monde, courses, sports etc..

Quand nous sommes bien avec nous-mêmes, nous ne stockons jamais!

Multipliez les sorties avec vos amis pour ne pas vous renfermer sur vous-même, allez marcher un peu, ce sera plus bénéfique que de se précipiter et de manger par ennui.

Je positive: être joyeux est un moteur, c’est un état d’esprit qui nous fait regarder le quotidien de notre vie sous un angle positif. Je vis dans le présent, car si je traîne mes valises d’angoisses et de malheurs, je ne lâche pas prise.

Enfin si besoin, je fais un tri dans mes relations, si nécessaire, pour me détacher des relations toxiques.

j’arrête de faire les choses pour faire plaisir aux autres, je choisis ce qui est le mieux pour moi.

Besoin de plus de conseils: coach-poids-sante.com. consultation-psy-online.com

 

Facebooktwitterby feather